L’allergie et l’intolérance alimentaire engendrent des conséquences néfastes sur la santé et la qualité de vie du chien. Vomissements, diarrhées, érythèmes, fortes démangeaisons… Telles sont les symptômes provoqués par une alimentation non adaptée à l’organisme de l’animal.

Les aliments responsables sont nombreux. Il faut noter qu’un produit totalement inoffensif pour la plupart des chiens peut être nocif pour seulement quelques individus. C’est le cas par exemple des produits laitiers, des céréales, des poulets et des œufs.

Dans tous les cas, il faut prendre les solutions adéquates lorsque l’on remarque ce type d’allergie chez le chien.

La différence entre allergie alimentaire et intolérance alimentaire

Il y a une allergie lorsqu’une réaction immunologique se déclenche en présence d’un produit allergène dans la nourriture. Elle se manifeste par des problèmes cutanés comme le prurit. Cela se produit lorsqu’il y a un dérèglement au niveau du système de défense naturelle du chien. En effet, les allergènes sont des substances inoffensives, mais interprétées par le système immunitaire comme étant nocives. La solution consiste à nourrir votre compagnon avec une croquette hypoallergénique pour chien.

Il y a intolérance lorsqu’aucune réaction immunitaire n’est observée. Elle se manifeste par des problèmes digestifs se traduisant par des diarrhées et des vomissements. Ici, l’organisme de l’animal supporte normalement tous les ingrédients de son alimentation. Mais c’est la qualité ou la quantité de la nourriture qui provoque de l’intolérance. C’est le cas d’un repas contenant une quantité importante de céréales indigestes. Dans ce cas, la solution consiste à nourrir le chien avec des croquettes de meilleure qualité.

La consultation vétérinaire

D’autres problèmes de santé peuvent aussi provoquer les mêmes symptômes. Aussi, il faut un diagnostic précis du vétérinaire pour déterminer s’il s’agit vraiment de l’intolérance ou de l’allergie alimentaire. L’examen médical permet également de trouver le produit à l’origine de l’intolérance.

Généralement, le chien est soumis à un régime d’éviction. Il s’agit de le nourrir avec une croquette hypoallergénique pour chien durant 12 semaines. Si les problèmes cutanés s’arrêtent, il s’agit réellement d’une allergie. On réintroduit alors successivement dans la ration de l’animal les produits soupçonnés d’être à l’origine du problème. Celui qui fait réapparaître les symptômes est donc la cause.

Pour l’intolérance alimentaire, l’analyse nutritionnelle de l’aliment peut suffire. Il s’agit de lire attentivement les renseignements inscrits sur l’emballage des croquettes. Pour cela, il faut vérifier les ingrédients et la composition nutritionnelle du produit.

Les solutions nutritionnelles

Lorsque le cas d’intolérance ou d’allergie est prouvé, on met en place la solution nutritionnelle adéquate :

  • La croquette hypoallergénique pour chien: celui-ci contient toutes les protéines indispensables au chien. Les protéines utilisées sont hydrolysées, c’est-à-dire qu’on leur a soumis à un traitement enzymatique. Ce procédé les empêche de déclencher une réaction allergique.
  • Le régime d’exclusion : celui-ci consiste à exclure du régime du chien tous les aliments susceptibles de le rendre allergique. Cette solution peut engendrer une carence nutritionnelle. Pour réduire ce risque, il est conseillé d’ajouter un peu d’huile végétale au repas du chien.
  • Aliment de meilleure qualité : pour l’intolérance alimentaire, il suffit d’offrir au chien un aliment de meilleure qualité. Ce dernier doit tenir compte des besoins spécifiques du chien (âge, état de santé, etc.). Il faut également surveiller la quantité de nourriture ingérée par votre compagnon.