Vous vous êtes lancer dans la philatélie depuis des années et avez en votre possession de nombreux vieux timbres ? Il est temps pour vous d’évaluer leur valeur. Pour cela, vous devez tenir compte de plusieurs points au moment où vous procédez à l’expertise de vos timbres. Voici tous nos conseils.

Vérifier la présence d’une oblitération

Dès le premier regard sur le timbre, vous devez remarquer la présence d’une oblitération, cette marque postale ou fiscale qui indique l’annulation de validité d’un timbre. Dans l’hypothèse où votre timbre n’est pas oblitéré, sachez que vous pouvez le vendre à un prix plus élevé. En revanche, pendant l’estimation timbre, le type d’oblitération peut être considéré : mécanique, manuscrit, cachet et typographique entre autres.

Se référer aux catalogues de cotation

Si vous n’êtes pas un spécialiste dans le domaine de la philatélie, vous aurez du mal à faire l’estimation d’un timbre. Toutefois, cette tâche sera plus facile si vous jetez un coup d’œil aux catalogues de cotation disponibles dans les boutiques ou sur le web. Vous y trouverez plusieurs critères qui vous permettront de connaître la valeur du timbre. Pour en savoir plus, rendez-vous sur tmphilatelie

Tenir compte des caractères physiques du timbre

Les traits physiques d’un timbre sont à prendre en compte lorsque vous évaluer la cote de celui-ci. Sa valeur peut dépendre de la qualité de l’image et de la couleur. Vérifiez par exemple si les marges autour de l’image principale sont encore bien visibles. Bien évidemment, un timbre munis de sa gomme et dont la date d’émission est encore identifiable aura plus de valeur et se vendra à un prix exorbitant.

Par ailleurs, un timbre bien conservé aura une plus grande valeur par rapport à un timbre qui présente des plis et des larmes. Néanmoins, un expert en restauration de timbre peut assurer la réparation de certains dégâts et ainsi faire remonter sa cote.

Les points à vérifier lors d’une expertise de timbres
4 (80%) 1 vote